Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC - FORD AQUITAINE INDUSTRIES


14 juillet, fête nationale du chiffre d’affaire?

Publié par CFTC Ford sur 12 Juillet 2015, 10:45am

Cet article de 2008 extrait du site confédéral de la CFTC et alors signé du Secrétaire Général adjoint de la CFTC montre combien les tentatives du patronat de faire travailler les salariés les jours fériés, tout comme le dimanche, sont répétées et nombreuses.

La CFTC condamne la démarche d’entreprises  qui veulent obliger leurs salariés à travailler le jour de la fête nationale, sous prétexte de journée de solidarité.

La CFTC s’oppose fermement à la marchandisation d’un jour qui doit être un moment privilégié pour développer des valeurs de citoyenneté et non une occasion d’augmenter un chiffre d’affaire supplémentaire sur le dos des salariés et de leur famille.


Banaliser le 14 juillet comme le font certains marchands du temple, c’est porter atteinte à ces temps de fraternité partagée voulus par la République. Ce jour a été fixé par le législateur pour célébrer la prise de la Bastille et non la prise de bénéfices supplémentaires par quelques actionnaires.

La CFTC qui dénonce, depuis son instauration, les effets pervers de la journée dite «de solidarité» tient à rappeler que, pour elle, c’est l’ensemble de la collectivité nationale qui doit assurer le nécessaire effort de solidarité envers les personnes âgées et handicapées, et ce, proportionnellement à la faculté contributive de chacun.

Que l’on travaille ou non un jour de plus, cela n’ajoute ni n’enlève aucun euro à la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie), celle-ci étant automatiquement alimentée tous les mois par une taxe de 0,3% prélevée sur les salaires.

La CFTC souligne que le financement de l’autonomie est tout à fait inéquitable puisqu’il repose quasi exclusivement sur les salariés, via cette taxe mensuelle.

Source: Travailler le jour de la fête nationale.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et tous les prétextes sont bons: jour de solidarité, retards de production... Et pourquoi pas travailler 365 jours sur 365 dans l'année ? Quel chiffre d'affaire ! Quelle rentabilisation des machines, des investissements !

Les uns, commerçants sans foi ni loi, incitent les clients à venir dans les magasins le dimanche via des offres promotionnelles ! Souvent les patrons font croire à une liberté de choix pour le salarié. Ne viennent travailler un jour férié ou autre jour habituel de repos que les volontaires ! Mais dans la réalité souvent le collègue a peur pour son évolution de carrière et donc accepte de travailler un jour férié ou le dimanche ! Certains disent y voir leur compte. Dans le cas où le jour est payé double et récupérable cela améliore le salaire. C'est un fait et la liberté de chacun doit être respectée. Mais s'agit-il de liberté ou bien en réalité de la conséquence du décalage entre niveau de vie, besoins réels, et salaire de base ? Cela démontre que les  salaires sont insuffisants !

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !