Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC - FORD AQUITAINE INDUSTRIES


Les CE et CHSCT de FORD Aquitaine Industries opposés à l'arrêt de l'activité de fabrication des racks.

Publié par CFTC Ford sur 28 Janvier 2016, 09:30am

L'ensemble des membres du Comité d'Entreprise et du CHSCT sont opposés à l'arrêt de l'activité de fabrication des modules de transport (racks) pour transmissions, moteurs.

Malgré cela, FORD veut arrêter cette activité.

FORD ne prend pas en compte les propositions alternatives faites par le CHSCT et le Comité d'Entreprise.

Le cabinet d'expertise Sécafi Alpha a pourtant démontré que cet arrêt n'était pas justifié et aurait des conséquences économiques et sociales négatives.

Nous avons rappelé à la Direction locale de FORD Aquitaine Industries que FORD avait pris des engagements concernant le maintien des emplois, la recherche d'activités de remplacement, la réintégration de FAI dans le plan produit FORD.

Il s'agit aujourd'hui que FORD maintienne, fasse progresser, et pérennise toutes les activités existantes (transmission 6F35, double-embrayage, racks, traitement thermique, carter du moteur FOX) tout en apportant un ou des projets complémentaires permettant de garantir l'avenir de FAI et d'au moins 1000 emplois équivalents temps plein.

Ce ne sont ni la désorganisation des services, ni une flexibilité forcée et mal vécue par bon nombre de collègues, ni la réduction des effectifs qui permettront d'obtenir de nouvelles activités.

FORD doit tenir ses engagements et démontrer que sa volonté est bien d'intégrer FAI dans son plan produit et lui affecter de nouvelles productions !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DÉCLARATION AU CHSCT

Nous rendons un avis défavorable au projet de la direction d’arrêter l’activité des racks.

Nous contestons le choix de la direction qui est, comme le dit le rapport Secafi, à la fois « irrationnel économiquement et irresponsable socialement ».

C’est un choix incohérent de vouloir arrêter la fabrication des racks dans une situation de l’usine marquée par une insuffisance de l’activité, la direction parlant même de sur-effectif théorique. C’est bien le problème du maintien et du développement des emplois qui est posé, la direction rompant encore plus sur ses engagements de donner les moyens pour assurer au minimum le maintien des emplois existants.

C’est un choix aberrant d’arrêter une activité qui a reçu une aide financière importante des pouvoirs publics, notamment pour des formations de plusieurs dizaines de salariés à de nouveaux métiers. C’est d’autant plus regrettable que cela arrive au moment où l’activité se stabilisait après une période de lancement où les salariés ont fait des efforts considérables (formation, …) faisant face durant toute une période à des conditions de travail particulièrement pénibles, ce qui avait nécessité un travail collectif pour de nombreuses améliorations de l’organisation du travail.

C’est un choix néfaste du point de vue des salariés de cette activité, leurs reclassements apparaissant comme instables, non pérennes, déstabilisants. En effet, la liste des postes disponibles n’est pas connue étant données les réorganisations du travail dans plusieurs secteurs suite aux baisses de volumes annoncées récemment. Le devenir des collègues concernés est inconnu, les conditions de leurs reclassements n’offrent pas les garanties d’assurer des bonnes conditions, aggravant ainsi potentiellement les risques psycho-sociaux.

Enfin, nous regrettons les pertes de compétences et de savoir-faire alors qu’il y a les besoins identifiés et donc les moyens de préserver une activité de soudage et de fabrication utiles à l’ensemble de l’usine. Pour nous cela constitue un gâchis très dommageable. Il serait donc judicieux de garder un atelier de métallier avec le savoir-faire et les salariés existant sachant qu’il y a de nombreux points en attente. Exemples : fabrication et réparation de chariots, aménagement atelier, aménagement postes de travail et dans l’hypothèse d’un futur projet, fabrication de containers pour l’approvisionnement de pièces

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
DÉCLARATION AU CE

Nous n’allons pas relire l’avis donné par le CHSCT mais nous sommes en parfait accord.

L’analyse du cabinet d’expertise Secafi Alpha démontre qu’il n’y a pas de fondement économique sérieux à l’arrêt de cette activité.

Aucune recherche d’activité nouvelle n’a été effectuée pour remplacer celle des racks.

Et encore une fois nous affirmons qu’une ou plusieurs activités importantes capables d’employer au moins 1000 emplois doivent être affectées à FAI.

 

 

Nous sommes sociaux !