Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


FORD Blanquefort. Jeudi 24 Mai 2018. Débrayage de 13h00 à 15h00. Défendons notre avenir !

Publié par CFTC Ford sur 23 Mai 2018, 20:50pm

Ford doit revoir sa copie !

Débrayage jeudi 24 mai de 13h00 à 15h00

Rassemblement devant les portillons

Agissons pour changer la donne !

 

Les 3 syndicats CFDT, CFTC et CGT appellent à se rassembler ce jeudi 24 Mai 2018, jour anniversaire de l’accord du 24 mai 2013. C’est surtout qu’à partir de cette date Ford n’est plus engagé à quoi que ce soit à FAI.
 

La CFTC FAI note qu'une information du 23 Mai 2018 indique: "Ford a annoncé la production d'un second modèle dans son usine de Craiova, en Roumanie, à côté du petit VUS EcoSport. Ford recrutera 1 500 travailleurs supplémentaires et dépensera 200 millions d'euros pour moderniser l'usine, a indiqué la compagnie dans un communiqué." Source: Cliquez sur ce lien. Pour nous, Il est fort probable que des subventions Européennes et autres seront données... Go further... (aller plus loin) en Roumanie ! Et ce n'est là qu'un exemple parmi d'autres ! Nous rappelons que sur la période 2013-2017 se sont des milliards que FORD a investis dans ses usines et joint-venture, y compris en Europe, tout en donnant de faux espoirs aux salariés de FAI ( 6F15, 8FMid... ) concernant leur avenir !

Il ne s'agit pas d’être nostalgique ou de regretter le bon temps. Non au contraire nous voulons nous faire entendre ce jour-là pour dire que pour nous il n’est pas question de se résigner à la volonté de Ford de se désengager.
Nous menons une bataille pour que Ford reste pour qu’il maintienne l’activité et tous les emplois durant les années qui viennent
Il y a tout ce qu’il faut pour cela. Une usine, des machines, plus de 800 salariés. Ford a en plus largement les moyens, les profits et  les dividendes sont bien là, les opportunités et productions potentielles aussi.

Il y a tout ce qu’il faut pour sauver cette usine. Il manque juste une décision, une volonté.

Il manque aussi la décision de l’état et des pouvoirs publics de faire respecter les engagements signés dans cet accord de 2013. Car de l’argent public a été encaissé par la multinationale, 50 millions d’euros rien que ces 5 dernières années.

Ford n’est pas encore parti. Et donc nous n’avons pas dit notre dernier mot. Nous défendons nos emplois tant qu’ils sont là et ce n’est sûrement pas trop tard.

Donc ce jeudi 24 mai, débrayons de 13h à 15h pour nous rassembler devant l’usine, pour mettre une banderole qui permettra de rendre visible notre bataille.

Le syndicat FO n’a pas souhaité se joindre à cette manifestation, expliquant que leur décision faisait suite à un vote majoritairement contre cette action de leur syndiqués, nous n’en savons pas plus.

Ce qui compte c’est d’être là pour dire qu’on n’accepte pas la situation, qu’on refuse de s’y résigner, que nous agissons pour changer la donne.

Cette action est la première depuis plus d’un mois. Il est urgent d’agir car personne ne le fera à notre place.

C’est par nos actions dans les semaines et mois qui viennent que nous pourrons à nouveau faire bouger les pouvoirs publics et le gouvernement.

C’est urgent. Tout le monde le sait dans l’usine. Ce serait dangereux pour nous de ne plus rien tenter.

Rendez-vous devant les portillons ce jeudi 24 mai à 13h00

 

Nous sommes sociaux !