Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


Assemblées Générales du 19 Juillet 2018

Publié par CFTC Ford sur 20 Juillet 2018, 09:54am

Ce jeudi 19 Juillet 2018 ont eu lieu des Assemblées Générales permettant aux salariés d’avoir une information directe sur la situation de FAI et sur les consultations en cours du CE et du CHSCT.

Il ressort de ces réunions que les collègues s’interrogent sur l’avenir de FAI et les conditions de l’hypothétique PSE s’il advenait qu’un repreneur n’ait pas besoin de tous les effectifs actuels ou que FAI ferme.

Les Organisations Syndicales (OS) sont revenues sur le fait que la situation actuelle est de l’entière responsabilité de la FORD Motor Company qui, par ses choix, impose les hypothèses d’avenir suivantes :

-La possible cession de FAI à un repreneur qui se fait dans une opacité totale tant du côté de l’Etat Français que du côté de FORD, sous le prétexte de la confidentialité.

-L’hypothèse de la fermeture de FAI et du licenciement pour motif économique de la totalité du personnel avec un PSE qui serait mis en place.

Sur ces hypothèses, le CE et le CHSCT de FAI sont informés et seront consultés sur la recherche d’un repreneur, sur le PSE envisagé et ses mesures, sur les motifs avancés par la FMC pour se justifier.

L’agenda de consultation représente un total de 8 rencontres qui s’achèveront à fin Novembre 2018. Il en reste six. La prochaine ayant lieu début Septembre  2018.

Pour nous, il reste évident que la FMC a les moyens, tant en terme de finances que de produits, de donner un avenir à FAI. Mais les dirigeants de la FMC ont fait d’autres choix.

Nous sommes donc contraints de travailler sur l’option du repreneur et, en cas de nécessité, de proposer des améliorations aux conditions de l’hypothétique PSE.

C’est d’ailleurs ce que demandent les collègues qui sont intervenus lors des Assemblées Générales.

Concernant le potentiel repreneur nous demandons à être véritablement informés sur les entreprises contactées, intéressées. Les méthodes de travail du cabinet Géris mandaté par FORD nous ont été présentées. Pour le reste c’est confidentiel ! Nous avons rappelé à la FMC et à Géris que nous demanderons de solides garanties à tout repreneur sur : Son plan produits, ses capacités financières, les conditions d’emplois, le maintien de tous les acquis sociaux...
Nous avons informé Géris, l'Etat, et publié sur notre site internet (http://www.cftc-ford.fr/) qu’il s’agissait de cibler les entreprises réputées, donneurs d’ordres dans l’industrie et autres secteurs visés, d’envergure internationale ou nationales. Il ne s’agit pas de trouver des entreprises inconnues, un sous-traitant qui servirait de prête-nom pour nous envoyer dans le mur !

Au niveau des conditions de l’hypothétique PSE nous demandons bien évidemment l’amélioration de toutes les mesures aujourd’hui envisagées par la FMC (primes, préretraites, congé de reclassement, offres valables d’emplois...). Un travail important est réalisé par vos représentants, avec l’appui du cabinet Sécafi Alpha, qui est au service de toutes et tous. Si PSE il doit y avoir il doit être à la hauteur d’une multinationale qui fait des milliards de bénéfices ! Toutefois, nous devons garder à l’esprit qu’une prime de départ, aussi alléchante soit-elle, ne remplace pas un emploi.
Pour la Direccte un PSE est un plan de sauvegarde de l’emploi et non un plan de suppressions d’emplois. Espérons que FORD ait la même vision des choses !
Car si la FMC en arrivait à fermer FAI l’impact serait très important.  

Nous sommes très nombreux à avoir des incertitudes tant qu’à notre avenir, à la façon de gérer la situation et à donner une réponse à ce que nous ferions après, si FAI fermait.

Il y a toutefois des éléments positifs. Par exemple, comme l’a souligné Géris, tout le monde s’accorde à dire que les salariés de FAI ont des compétences reconnues à faire valoir.

Du point de vue des mesures envisagées dans le cadre d’un hypothétique PSE il est primordial de travailler sur tous les volets du plan. Il est légitime que les plus anciens souhaitent partir avec les meilleures conditions possibles. Il est tout aussi légitime que ceux qui sont encore loin de la retraite pensent à leur devenir professionnel  Cela passerait alors par de nombreuses mesures possibles et complémentaires : formations, reclassements, aides à la création d’entreprise, primes, mise à disposition d’un cabinet de reclassement performant, offres d’emplois en CDI et garanties pour le salarié... Les moyens qui seraient à disposition des salariés à la fois par la FMC mais aussi par l’Etat seraient alors déterminants pour une majorité d’entre nous. Faute de pouvoir imposer à FORD de réinvestir dans FAI nous ne pouvons négliger de discuter avec la FMC de tous ces éléments et d’essayer de les améliorer.

Lors des AG des collègues avaient de nombreuses questions précises et techniques concernant les mesures du potentiel PSE. Vous pouvez nous transmettre vos demandes par mail : cftc.ford@gmail.com

Nous sommes sociaux !