Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


FAI voudrait baisser ses productions pour prêter plus de personnel à GFT !

Publié par CFTC Ford sur 4 Juillet 2018, 16:30pm

CE et CHSCT extraordinaires du 4 Juillet 2018

 

DCT : Organisation sur la base d'un volume de 275/jour (385/jour actuellement) et 264 supports.

Réduction des effectifs passant de 71 à 46 personnes.

Baisse de 14 postes indirects (services supports) détaillés de la façon suivante :
Encadrement -2, Maintenance -5, CPQS : -2, Presses : -3, Méthodes : -2

 

Elu CE: Cette baisse est-elle une demande de FAI ?

Directeur Général (DG) : Avec cette organisation on va libérer des gens pour GFT, il y aurait une centaine de volontaires potentiels.

 

Elu CE : La baisse de production de FAI est compensée par qui ?
DG : Je ne sais pas.

 

Elu CE : Vous proposez de baisser les volumes de FAI pour permettre le prêt de personnel à GFT.

Est-ce que vous voulez mettre en place cette organisation pour répondre aux besoins de GFT ?

DG : Ce sont les instructions de la FORD Motor Company (la centrale) qui veut baisser les volumes.

 

Elu CE : Il est constaté une adaptation au feeling... Il est important de savoir qui a donné les instructions (Ford Europe ou FAI ?). Le personnel prêté à GFT. Les derniers prêts se sont mal passés. A priori se serait dû à un nom respect de certaines procédures qui étaient en place. La question de la confiance se pose.

DG: Nos instructions (la centrale) sont de réduire les volumes pour faciliter les prêts de main d 'œuvre à GFT.

 

Elu CE : Les besoins de GFT en personnel ont-ils augmentés ?

DG : Oui, mise en place d'équipes de double SD et beaucoup d'intérimaires à GFT.

 

Elu CE : On constate que FORD fait le choix d'affaiblir rapidement FAI.

DG : Cela fait longtemps que j'étais à Cologne. Ce qui prime se sont les besoins des usines d'assemblage. La priorité se sont les transmissions MX65. Ils ont moins besoins des productions de FAI.

 

Elu CE : Pourquoi FORD n'a pas investi dans FAI ?

DG : La décision de faire les transmissions manuelles dans les joint-ventures a été prise par FORD il y a plus de dix ans.

 

Elu CE : Est-ce que GFT est au courant qu'il pourrait y avoir un repreneur pour FAI et donc que le personnel prêté devrait revenir ?

DG : Il y a des réunions entre FORD et GFT régulièrement. Ils doivent en être informés.

 

Elu CE : Notre objectif est de maintenir l'emploi dans FAI. Quels sont les volumes de production de l'usine cliente de FAI pour les DCT ?

DG : On ne les connait pas.

 

Nota : Nous n’avons toujours pas de réponse à cette question posée depuis maintenant des mois !

 

Elu CE : FAI est-il le seul fournisseur de DCT pour Getrag  ?
DG : NON.

 

Elu CE : Qu’advient-il de la rémunération du personnel (primes d’équipes par exemple) ?

DRH : Les salaires sont protégés depuis Juin 2018. A minima le salaire actuel avec les primes correspondantes sera maintenu.

 

Direction : Organisation du DCT, l’ensemble de l'effectif passerait de matin fixe excepté les lasers.

 

TTH – Organisation avec 4 fours

Le traitement de pièces IB5 pour l'Inde se poursuivrait. L'organisation du travail avec l'utilisation de 4 fours, une production en 3x8, 5x8, des SD, est présentée par le Directeur de production avec l'effectif correspondant. Aujourd'hui on serait déjà à 3 fours seulement... Le besoin avec 4 fours est de 95 personnes.
 

Elu CE : Des pièces sont traitées par FAI pour GFT, y-a-t-il un contrat entre FAI et GFT ?
DG: Non.

 

Elu CE : Pourquoi traite-t-on des pièces pour GFT qui a ses propres fours ?
DG : Je ne sais pas...

 

Discussion sur le contrat qui aurait dû être signé entre FAI et GFT et l'engagement qui aurait été pris par FORD en terme de volumes de pièces à traiter (MX65 et IB5).

 

Le Directeur Général revient sur le fait qu'aucun contrat n'a été signé entre FAI et GFT. Ce serait l'ancien contrat liant les 2 entreprises qui serait « utilisé ».

 

Elu CE : Nous avions pourtant eu fin 2017 une réunion avec la Direction de FAI où on nous avait expliqué que ce contrat serait signé rapidement…

 

6F35 Transmissions- Organisation à 320 par jour. Effectif autorisé de 109 personnes.

La conséquence est la réduction de l'effectif de 22 personnes. Usinage : -9, assemblage : -13,
et l'adaptation de l'organisation de la production qui va avoir des conséquences sur le travail des salariés avec des rééquilibrages pouvant impliquer des changements d'équipes pour du personnel.
Le personnel disponible aura la possibilité d'être prêté à GFT sur la base du volontariat. La Direction aurait essayé de limiter l'impact sur le personnel. Il est noté que l'absentéisme serait très important. La présentation est dite « théorique ». La Direction indique que les précédentes organisations auraient fonctionné... Ce n’est pas l’avis de tous.
Cette baisse était prévue au 20 Août 2018. La FMC a demandé de l'anticiper pour permettre immédiatement plus de prêt de personnel à GFT.


Globalement : Il n'y aurait pas d'impacts sur la logistique, les pompiers seraient à l'effectif minimum sauf si on arrêtait le SLA à GFT ( il y a un contrat avec GFT...)

 

DRH : Souhaitez-vous donner un avis sur ces réorganisations ? S’il n’y a pas d'avis de rendu vous nous poserez vos questions et nous reviendrons vers vous.

 

Responsable du Personnel : Sans changement d'organisation nous pouvons prêter 4 personnes sans aucune incidence.

 

Elu CE : Nous vous rappelons que la FMC a décidé de déclencher un PSE. Les circonstances dans lesquelles s’effectueraient les prêts de personnel ont donc changé.

 

Le Comité d'Entreprise et le CHSCT ne rendront pas d'avis sur les réorganisations et le prêt de personnel.

 

Projet du CE d'injonction au Directeur de la Direccte : Concernant les réorganisations et les prêts de personnel à GFT (dont la suspension est demandée).
Pour ou contre cette injonction (membres du CE) : 8 votants, 8 pour.

Le secrétaire du CE est désigné pour lancer la procédure (8 pour).
Un avocat est désigné à l'unanimité.

Nous sommes sociaux !