Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


Chantage à l’emploi et pressions inacceptables sur les représentants des salariés !

Publié par CFTC Ford sur 26 Novembre 2018, 07:00am

Chantage à l’emploi : Il faudrait accepter des concessions salariales !
Des pressions inacceptables faites sur les représentants des salariés !

Des « négociations » se poursuivent entre les Organisations Syndicales (OS) et un repreneur. L’objectif de celui-ci étant toujours d’obtenir des reculs sociaux (salaires, temps de travail...).
Nous dénonçons les pressions exercées de tous bords sur les représentants du personnel et les méthodes employées. Depuis quand un repreneur potentiel a-t-il la capacité de négocier des reculs sociaux avec des OS qui n’ont aucun lien avec lui ?  

Au nom de quoi aurions-nous une attitude différente avec ceux qui veulent attaquer nos droits que nous aurions eu vis-à-vis de la Ford Motor Company (FORD) si elle avait osé vouloir nous imposer des baisses de rémunérations, remettre en cause nos acquis sociaux (temps de travail, RTT, primes d’équipes...) ?

Face à de multiples interlocuteurs nous restons sur nos positions. C’est ce que nous tenions à rappeler à toutes les parties prenantes (Etat, OS, médiateurs, cabinet d’expertise du CE...) lors de la réunion qui s’est tenue le vendredi 23 Novembre 2018 à Bordeaux concernant l’avenir de FAI et de tous ses salariés.

Sur la méthode de travail. Nous demandons depuis des mois la transparence. On nous répond toujours : Confidentialité. Nous demandions des engagements tant de Ford que du repreneur. On s’orienterait vers un dédouanement de toute responsabilité du 1er et vers très peu de contraintes pour le second, très en-dessous des garanties que nous exigeons pour protéger autant que possible tous les employés de FORD Aquitaine Industries (FAI) en fonction de leur situation potentielle (ceux repris, ceux qui partiraient, les préretraitables...).

Nous sommes aussi attachés à un traitement égalitaire de tous les salariés (ouvriers, employés, maîtrise, cadres...). Au niveau du droit on se trouve dans un processus d’information consultation initié par FORD (PSE, loi Florange). On nous parle maintenant de Rupture Conventionnelle Collective, d’Accord de Performance, de gestion des départs qui serait faite par le repreneur. L’arsenal de mesures possibles est important et s’est étoffé avec les dernières lois votées.

Lorsque nous demandons le business plan du repreneur on va jusqu’à nous dire que ce serait subsidiaire ! En tout cas c’est toujours confidentiel ! Nous sommes et restons en désaccord avec tous ceux et celles qui voudraient accepter des reculs sociaux et salariaux ! Si un repreneur a un plan de reprise solide il doit le présenter et il faut des engagements (clients, volumes, durée, maintien de tous les droits des salariés...).

S’il advenait qu’un projet de reprise soit considéré comme sérieux par une majorité représentative du personnel tous les salariés devraient être informés et consultés par référendum car c’est à eux qu’il appartient de décider ! Nous n’en sommes pas là.

En l’état actuel des choses c’est FORD qui a le pouvoir de décision. Pour nous c’est à FORD et à lui seul d’assumer toutes ses responsabilités, une possible reprise ne doit pas être un échappatoire pour FORD !

En attendant il reste peu de temps pour améliorer les mesures du PSE qui s’appliqueront à toutes et tous en cas de fermeture de FAI. Nous avons fait des demandes dans ce sens. Dans l'esprit de la plateforme revendicative commune.
 

Dernière nouvelle : Nous sommes convoqués à la Préfecture de Bordeaux lundi après-midi à une réunion concernant l’avenir de FAI et de nos emplois.

Nous sommes sociaux !