Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


Situation de FORD Blanquefort au 6 Novembre 2018.

Publié par CFTC Ford sur 6 Novembre 2018, 15:41pm

La CFTC souhaite vivement qu'un repreneur solide, garantissant l'avenir du site, des emplois de toutes et tous puisse être trouvé. De plus, une solution valable doit pouvoir être proposée à tout salarié de FAI.

La CFTC a fortement défendu ses positions préalablement communiquées sur ce site internet et a insisté sur les points suivants:

"Consolider le plan produits et le business plan du projet de reprise."

"Intégrer dans le protocole de conciliation des engagements de Ford, de Punch et des Pouvoirs Publics sur la durée du business plan présenté (c’est-à-dire jusqu’en 2026)."

Le fait que "les efforts demandés sur les rémunérations, le temps de travail et les droits des salariés sont beaucoup trop lourds et pas acceptables."

La discussion intersyndicale a débouché sur une plate forme revendicative commune portant, entre autres, sur les éléments suivants (voir ci-dessous).

D'autre part, l'intersyndicale demande une réunion urgente pour que tous les protagonistes du dossier (Ford, Punch, l’État, les collectivités, les Organisations Syndicales représentatives, Sécafi Alpha) se rencontrent.

Principaux éléments de la plate forme revendicative commune:

Demande n°1 à Ford : Repousser la fin des négociations et des consultations sur la reprise et sur le PSE, afin de prendre le temps nécessaire pour un plan produits plus sûr et un business plan plus solide et pour une négociation sociale plus sereine.

Demande n°2 à Punch : Consolider le plan produits et le business plan du projet de reprise.

Demande n°3 aux différentes parties prenantes : Intégrer dans le protocole de conciliation des engagements de Ford, de Punch et des Pouvoirs Publics sur la durée du business plan présenté (c’est-à-dire jusqu’en 2026).

Demande n°4 à Punch et à Ford : Engager des discussions et des négociations sociales sur des bases réalistes. Les efforts demandés sur les rémunérations, le temps de travail et les droits des salariés sont beaucoup trop lourds et pas acceptables.

 

Courrier intersyndical
 

Monsieur le Préfet,

Vous n’êtes pas sans savoir que le temps ne joue pas dans le sens de la réussite d’une reprise pour notre usine et même il pourrait se compter en jours. Nous avons rencontré d’un coté à deux reprises Punch, d’un autre coté des dirigeants de Ford Europe et chacun reporte le tort sur l’autre. Punch disant que Ford ne donne pas de renseignements suffisants pour que Punch avance du coté de son plan produit et de son business plan afin de les solidifier, Ford disant simplement que le projet présenté par Punch est trop léger et n’assurerait pas autant de garanties que leur projet de fermeture d’usine.

Il faut donc absolument mettre toutes les parties autour d’une table très rapidement afin de tout tenter pour faire avancer les choses dans le bon sens.

Nous comptons fortement sur vous pour organiser de toute urgence une réunion de travail qui doit se faire en présence de dirigeants de Ford Europe, des représentants de la société Punch, le délégué interministériel Monsieur Floris, l’État, la Direccte, les représentants des collectivités territoriales, les représentants de organisations syndicales de FAI et les experts du cabinet Sécafi Alpha.

Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.

Dans l’attente de vous lire, recevez Monsieur le Préfet, nos salutations distinguées.

 

 

Nous sommes sociaux !