Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


Bilan très mitigé sur les rencontres du 25 Avril 2019 des salariés de FAI avec des représentants d’entreprises !

Publié par CFTC Ford sur 26 Avril 2019, 07:36am

Rencontres du 25 Avril 2019 des salariés de FAI avec des représentants d’entreprises ayant potentiellement des postes à pourvoir.

Il avait été indiqué que l’objectif était que des sociétés des domaines de l’aéronautique et du BTP présentent leurs activités et leurs offres d’emplois. Il devait donc s’agir de présentations générales.

Le personnel de FAI était donc convié par la Direction, sur le temps de travail, à participer à cette journée.

Nous avons pu constater que contrairement à ce qui s’était fait lors des précédents PSE il ne s’agissait pas de présentations générales des entreprises et des métiers associés par le bais de documents préparés et présentés à l’ensemble des participants.

Ainsi, des centaines de salariés se sont retrouvés dans des files d’attente désorganisées puisqu’il s’agissait en réalité d’entretiens individuels rapides avec les représentants des entreprises. S’agissait-il véritablement de job dating ? En tout cas le décalage était flagrant entre ce qui avait été annoncé et ce qui s’est fait. Le niveau d’information et de préparation de l’ensemble du personnel pose aussi question. En effet, il y avait des collègues qui avaient leurs CV de préparé, voire peut-être des lettres de motivations. D’autres se présentaient sans aucun document en support. Ce qui se comprend compte-tenu de la non information sur le sujet.

Tout cela a donné l’impression d’un manque d’organisation, de préparation, de tous côtés.

Le décalage nous est apparu flagrant entre ce que prône le cabinet de reclassement et ce qui a été « organisé ». A savoir qu’il ne servirait à rien que des salariés de FAI participent à des entretiens avec un ou des employeurs potentiels alors qu’ils n’y sont pas préparés (CV, point fait sur leur situation, leurs objectifs, entraînement aux entretiens, préparation spécifique par rapport aux postes et entreprises visées...). Or nombreux seraient les collègues dont la préparation avec leur conseiller du cabinet de reclassement n’est pas terminée. A moins que le niveau d’information, de formation pour la journée du 25 Avril 2019 n’ait pas été le même pour toutes et tous ce qui évidemment soulèverai d’autres questions et problématiques.

Cette journée était sensée répondre à une demande récurrente des salariés et de leurs représentants. Il est donc positif qu’elle se soit tenue avec l’aval de la Direction, sur le temps de travail.

Par contre, à la fois sur le fonds et la forme, il faut qu’à l’avenir les méthodes d’organisation rigoureuses des présentations faites lors des PSE précédents servent de modèle. On se souvient, par exemple, des interventions très organisées de la SNCF. D’abord une présentation générale de l’entreprise et des métiers (Powerpoint, vidéos...) ; puis des ateliers pour chaque profession. Ensuite, des entretiens individuels pour accéder à des informations plus précises. Et enfin, pour les salariés intéressés, un processus de recrutement.

De plus, avoir d’abord une vue d’ensemble des entreprises et de leurs métiers aurait permis aux salariés de se positionner, par la suite, sur les postes correspondants à leur profil. Ceci étant un gain de temps à la fois pour les recruteurs et les postulants.

C’est donc à ce jour, l’ensemble du processus qui doit être réexaminé. Il est impératif que ce type de journée soit articulé  en amont entre les différents intervenants et donneurs d’ordre. Il faut que le cabinet de reclassement mette en pratique ce qu’il nous a présenté à de multiples reprises comme étant la bonne méthode. A savoir qu’il prépare préalablement les salariés à valoriser leurs expériences, leurs connaissances auprès d’employeurs potentiels par l’intermédiaire de CV, de lettres de motivations, de bilans de compétences, de préparation aux entretiens qui peuvent prendre plusieurs formes...

La volonté affichée de toutes et tous est qu’aucun salarié de FAI ne reste, au final, sur le carreau. Il ne s’agirait pas qu’aucun ne donne le change par le biais de processus creux visant uniquement à donner l’impression que l’on se démène pour trouver des solutions alors qu’il n’y aurait pas une véritable volonté d’atteindre l’objectif que l’on crie sur les toits !

Nous sommes sociaux !