Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


FORD Blanquefort, usine FAI: Négociations de l'accord flexibilité.

Publié par CFTC Ford sur 3 Novembre 2014, 17:07pm

Entreprise: FORD.  

Usine: FORD Aquitaine Industries.  

Lieu: Blanquefort, France.

Date: le 3 Novembre 2014.

Objet: Reprise des négociations de l'accord flexibilité voulu par FORD.

La Direction explique que l'interruption des négociations a été due aux discussions entre la Direction et Ford Europe concernant les aides financières au personnel. Le DRH revient sur les difficultés de Ford Europe. Il n'y a pas l'abandon du transfert de contrats qui, d’après la Direction, est une solution pour résoudre le problème du sureffectif. Solution proposée par Mr Heller. Pour Ford Europe et la Direction il s'agissait de trouver une solution équilibrée. Le mardi 18 Novembre 2014 devrait être la dernière réunion avec proposition du texte final. Sur le fonds du texte, d’après la Direction, tout a été discuté. Les phrases essentielles (propositions) avaient été reprises. Le transfert de personnel (possibilité) reste d'actualité, contrairement à notre demande. Pour la Direction le nombre d'emplois baisse mais l'important est de stabiliser l'embarcation… Pour notre DRH on va dans la bonne direction même si la situation n'est pas idéale avec des volumes qui ne sont pas là. La CFTC rappelle que dès le début du retour de FORD les projets paraissaient insuffisants pour maintenir 1000 emplois au moins. Il y a de quoi s'interroger étant donné l'organisation actuelle. La Direction maintient qu'il n'y aurait pas de chômage partiel en 2015. Concernant le sureffectif de FAI il est trop tôt pour connaître le chiffre exact qui dépendra des volumes de productions 2015 qui ne sont pas encore connus, au 3 Novembre 2014... Le modèle de calcul des effectifs est toujours le RTO. Il est propre à Ford. Pour rappel les problèmes en Russie ont fait perdre 25 000 transmissions. L'objectif de FAI est de maintenir les conditions d'emplois, l’objectif étant que chacun, dans la mesure du possible, conserve son métier… La Direction indique que de nouveaux moyens devraient être mis en place pour aider, encourager les efforts.

Le prêt de main d'oeuvre.Les remarques suivantes sont celles de la Direction. Pour elle, le sureffectif est un problème au niveau de Ford Europe malgré la fermeture de deux usines. A Bordeaux, la solution proposée vise à solutionner ce problème. Il faut s'adapter industriellement à la situation économique. Pour la Direction, le prêt de main d'oeuvre permet de démontrer à Ford qu'il y a, sur le site de Blanquefort, une solution. Cela permet de développer les compétences du personnel, mettre en pratique les connaissances acquises. Cela apporterait un avantage direct au personnel. D’après la Direction, l'autre solution serait de faire un PSE. Etonnant de sa part alors que l’activité, chômage partiel était sensé garantir l’emploi… Ce qui fait dire à notre DRH que la solution proposée est une bonne solution. La Direction de FAI indique que le personnel a des attentes et qu'il reviendra vers lui pour faire des propositions directes si les syndicats de FAI refusent la proposition de FORD qui protège, à son sens, les salaires des collègues. Une Direction qui semble donc prête à faire pression sur tous et qui bafouerait les organisations syndicales ? Le sujet de la non publicité de Ford sur les transmissions fabriquées est abordé.

Première proposition financière liée au prêt de main d’oeuvre:La compensation de la participation perçue par le personnel de GFT. Un calcul de la prime de compensation, partielle, est présenté sur un document excel. Cela permettrait donc à du personnel FORD de toucher de l'argent en plus, sous forme de salaire, donc imposé. Contrairement à la participation, cet argent ne pourrait pas être bloqué pour 5 ans avec déduction fiscale. Une des conditions est la durée du prêt de main d'oeuvre qui devrait être de six mois minimum consécutifs à moins que la demande de l'employeur soit inférieure. Il faut aussi que GFT bénéficie d'une participation aux bénéfices. Le montant de la prime est proratisé en fonction de la durée du prêt. Le détail du calcul de la prime de compensation est présenté avec des exemples de calculs. Car plusieurs cas de figures peuvent se présenter. Le cas où il n'y aurait ni participation à FAI, ni à GFT n'est pas évoqué... Pour la Direction ce modèle répond en grande partie aux demandes des salariés de FAI. Cette prime étant du salaire cela signifie que les charges sont payées au niveau salarial et patronal.

Le transfert de contrat de travail :La période de prêt précédent le transfert de contrat ne pourra excéder 6 mois et le transfert devra se faire avant la fin des six mois. Les salariés volontaires pour un transfert seront prioritaires par rapport à ceux préférant un prêt de main d'oeuvre. Pour la Direction de FAI il s'agit de tenir compte des besoins de GFT. En prenant le contrat GFT le salarié toucherait une prime brute de 5000 €. Le transfert se ferait sur la base de la reprise de l'ancienneté par GFT, le paiement d'une prime d'adaptation. Une convention tripartite serait signée entre le salarié, GFT, et FAI.

La CFTC a rappelé que Ford a fait le choix de séparer les deux usines. Elles sont aujourd'hui deux entités différentes avec des contrats de travail et des droits différents pour les salariés. Il est à noter que le prêt de main d'oeuvre et le transfert de contrats de travail ne concerne pas le personnel de GFT.

La flexibilté interne :Tout salarié qui serait obligé de changer de métier serait prioritaire pour retrouver son métier d'origine dans le cas où l'opportunité se présenterait. Elle vise à absorber une partie du sureffectif en prenant en compte, théoriquement, les besoins de chaque service.

La CFTC a demandé qu'elle sera l'organisation future de FAI avec les effectifs prévus dans chaque service.

 

Pour la CFTC il ne faudrait pas que la Direction fasse un PSE déguisé.

 

Nous sommes sociaux !