Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CFTC  FORD

CFTC FORD

CFTC Ford Blanquefort FORD Aquitaine Industries FORD Motor Company


Loi et accord sur la sécurisation de l'emploi: des députés pour... et pourtant...

Publié par cftc-fai sur 24 Avril 2013, 17:08pm

La loi étant votée nous verrons bien et nous jugerons sur les résultats obtenus.

Mais il ne peut pas y avoir de véritable dialogue social au niveau des entreprises dans la mesure où la quasi totalité du pouvoir de décision appartient au patronat.

La mise en place d'une Europe libérale construite par et pour la finance internationale ne laisse que peu de marges de manoeuvres aux politiques.

Le résultat est sans appel puisque de nombreux pays Européens qui étaient de grandes puissances économiques sont aujourd'hui dans une situation financière catastrophique.

Au niveau de l'emploi, l'actualité quotidienne montre les résultats de la politique des grands groupes industriels et de la capacité de nos politiques à changer la donne.

Nous vous avions donné notre position sur l'accord malheureusement signé au plus haut niveau sans concertation avec la base militante... cliquez ici pour voir notre avis.

Après avoir connu le "dialogue social" à la sauce HZ Holding-Hay / Ford durant les années allant de 2008 à 2011. Nous ne comprenons pas la position de ceux qui soutiennent la loi sur la sécurisation de l'emploi. Cliquez ici pour en savoir plus. Des députés locaux sont co-signataires...

Après avoir mis à terre nos chantiers navals, l'extraction minière Française, notre agriculture, notre sidérurgie, la machine est en route pour détruire l'emploi industriel en France. Certains appliquent la méthode Coué, et espérent encore que le secteur du tertaire (services, commerces, tourisme...) permettra de compenser le transfert des activités industrielles de l'Europe de l'Ouest vers l'Est: qui se fait à grand renfort d'aides Européennes.

Ce sont des décisions prises par les politiques et dirigeants Européens Français, Allemands, Anglais, Italiens.. qui nous ont amené,en 40 ans, là où nous en sommes.

L'Europe sociale promise a été sacrifiée sur l'hôtel du profit et de la finance internationale. Mais on nous a promis cette Europe sociale pour nous faire avaler les pires mesures prises contre les peuples Européens et qui ont conduit à l'affaiblissement d'une grande partie des pays fondateurs de l'union Européenne.

La monnaie unique et la maîtrise de l'inflation devaient nous mener au renforcement de notre économie, à la croissance, à la création d'emplois, au redressement des finances publiques. Le résultat est exemplaire...

Des mesures doivent être prises mais elles doivent être fortes.

Les patrons voyous doivent être condamnés et emprisonnés ! Les banquiers, dont une partie a été responsable de la crise financière de 2008, auraient du être traités comme les salariés lorsqu'ils ne peuvent pas payer leurs dettes: saisis et mis sous tutelle. Qu'elle honte de présenter une loi stipulant que les salariés pourront poursuivre en justice un employeur qui les conduit, par sa gestion calamiteuse voire criminelle, à perdre leur travail ! 

Pendant ce temps la Commission Sociale du Comité d'Entreprise de FAI voit le nombre de collègues en difficultés augmenter de manière importante !

La puissance publique ne doit-elle pas garantir l'égalité de droit, de traitement, la justice pour tous ! Faudrait-il encore que les petits soient contraints de payer des avocats pour palier la déficience de l'Etat ?

Lorsque l'on voit comment l'ensemble des acteurs politiques ont été roulés dans la farine dans l'affaire HZ Holding France (pour rappel le triste sire qui dirigeait cette entreprise a dit  aux Représentants de l'Etat: Je suis un business Man et je ferai ce que je voudrai de l'argent qui est à ma disposition !). En tout cas nous savons tous qu'il n'a pas investi un Mark dans un seul projet pour FAI. Il en a été de même pour Arcelor Mittal et bien d'autres.

Le grand patronat et les financiers se moquent des salariés et de leurs représentants ! Ils se moquent du peuple et les politiques jouent un jeu dangereux en laissant les grands argentiers de l'économie Mondiale faire la pluie et le beau temps !

Nous martelons que nous sommes opposés à la Loi sur la sécurisation de l'emploi. Cette loi, dans les entreprises de la taille de FAI, ne pourrait s'appliquer au travers d'un accord que si des ou un syndicats représentatifs ayant fait un suffrage d'au moins 30% des votants aux élections professionnelles signaient cet accord. Un ou des syndicats ayant obtenu plus de 50% des voix serait en capacité de dénoncer un tel accord.

Pour nous, il n'y aura pas d'accord de ce type car de nombreux exemples prouvent que ce n'est pas, pour exemple, parce que l'on accepte de réduire les salaires que la pérennité de l'entreprise et des emplois est assuré !

 

Nous sommes sociaux !